Samedi 26 octobre

Ah ! Les vacances ! Le moment pour faire autre chose que le quotidien ! Du coup, les gens sont en mode "je fais pas grand chose et c'est cool". Bref peu de monde aujourd'hui et les joueurs présents sont plutôt venu en tongues et chemises à fleur pour parfaire l'image. Manquait que le bar servant des Mojitos. Peut-être un jour...
Nous nous sommes contenter de tester le scénario Saga consistant au pillage d'un monastère.

Pour parfaire ce scénario, les vikings ont bien voulu jouer les pilleurs et y ont pris un certain plaisir. Leur objectif, entrer dans le monastère, tout casser et capturer des riches moines, bien chauve, bien gras.
De l'autre côté, les normands jouaient le rôle des pieux défenseurs de la veuve et de l'orphelin... Et oh! tu t'emballes là, c'est juste des moines queriens ! Hum; hum. Je disais donc... et bien, je ne sais plus.
Bref, ça se fritte bien atour du monastère, tandis que quelques groupes vikings cherchent les chaussettes du moine, leurs collègues tentent de contenir la cavalerie normande sur les abords des bâtiments.
Quelques intrus barbus se font attraper par la patrouille au milieu du monastère. Ça dégénère vite lorsque les normands se rendent compte que la taille de la barbe n'est pas réglementaire pour un moine. Ils comprennent un peu tardivement qu'il s'agit de vikings. Comment ça pas réglementaire ma barbe, par Odin !
Une scène mythique du Seigneur des Anneaux. Un vieux barbu dit : Vous ne passerez paaaas ! Par Thoooor ! (bah ouais là c'est un viking pour le coup) Et paf un vieux en moins.
Image finale : les vikings font la fiesta car ils ont réussi à embarquer assez de moines et gagne le scénario. Bon ils font ça dans le cimetière mais dans un sens ils sont raccord avec la période.
J'ai faillit oublier : On a retrouvé Gimli.

Mission réussi. Le test valide le scénario. La partie fut très serré, les vikings réussissant tout juste à sortir 4 moines de la table. Le scénario est proposé en libre téléchargement dans la section SAGA du blog.
Pour la suite de l'histoire sachez juste que les moines ont appris aux vikings a voler en faisant tourner un marteau a friction qu'ils ont baptisé mioumiou. Pour plus de détail voir un film qui va sortir cette semaine.

Samedi 19 octobre

La séance se fit en petit comité, la plupart des joueurs avaient besoin de recharger leur batterie après la grosse séance de la semaine dernière. Du coup, une seul bataille entre des skavens et des nippons eut lieu ce samedi.

La partie a débuté mollement. Les deux forces armées se sont jaugés par quelques tirs assez loin. Il y a commencé à avoir de l'action lorsque le magot skaven loupe magnifiquement son premier sort en emportant une dizaine de rats dans sa mort assez explosive. S'agissait-il d'un rituel sacrificiel assez particulier de la partie des hommes-rats ? Rien n'est sûr...
Alors que les samouraïs avaient ordre de tenir la ligne dans un premier temps, le Daïmyo fit engager sa cavalerie sur le flanc gauche. Après avoir éliminer la roue infernale skaven, les nuées d'esclaves se sont jeter sur la cavalerie. Les légers ont déroutés, la garde à cheval a tenu bon. Les samouraïs ont alors chargés une autre unité de skavens qui a fini par se débiner. Galvanisés les nippons les ont poursuivit dans les lignes ennemis.
Bien mal leur en a pris ! Ils se sont retrouvés encerclés par 4 unités de skavens. La horde de samouraïs a tenu 3 tours face au raz de marée de rats qui s'insinuait partout dans les lignes nippones. Le Daïmyo a quand même réussi a décapité le chef de Meute skaven mais cela n'a pas suffit à démolarisé l'ennemi.
Pliant sous le nombre malgré une belle résistance, les samouraïs survivants fuirent vers les bois les plus proches afin d'échapper à la nuée. Pendant ce temps, les samouraïs à cheval se retrouvaient seuls face à deux autres unités de rats qui venaient d'engloutir l'artillerie et les archers ashigarus. Les skavens, trop nombreux remportèrent la maitrise du terrain, dispersant les survivants ennemis.


Samedi 12 octobre - Journée Warhammer Battle

Pour cette journée particulière, nous nous sommes retrouvés autour de 3 tables Warhammer Battle pour 3 affrontements assez différents : une bataille pour notre campagne Warhammer entre les Comtes Vampires et les Ogres, une bataille avec 2 belles armées peintes à 2000 pts Empire contre Nains et une bataille à 4 joueurs avec un ensemble de troupes hétéroclites.

La bataille pour la campagne entre les Comtes Vampires et les Ogres s'est résumé à des combats entre grosses unités.
Comme chaque camp avait pris un avantage sur chaque flanc, la ligne de bataille a totalement pivoté de 90° et les deux camps se sont retrouvé à combattre sur la large de la table de jeu.

Ceci ne leur a pas empêcher de se taper dans la joie et la bonne humeur. Vous retrouvez les détails de la bataille dans la section consacré à la Campagne Warhammer.

L'affrontement entre l'Empire et les nains s'est résumé à une attaque - défense. La cavalerie humaine fut la première ligne d'assaut mais elle pris du plomb dans l'aile lorsque l'artillerie naine constituée de 4 batteries de tout type fit feu de tout bois.
La deuxième vague constituée de l'infanterie et du char de Sigmar s'écrasa sur les marteleurs nains tandis que l'artillerie et les rangers nains sautaient face aux cavaliers survivants.
Une fois la cavalerie et le char de Sigmar réduit en cendre, les marteleurs et une unité d'arquebusiers firent méthodiquement le ménage en y perdant pas mal de plumes. La victoire est naine mais avec tellement de pertes qu'il ne s'en ai fallut de pas grand chose pour quelle revienne à l'Empire.
La dernière bataille eu lieu au pied d'un avant-poste dans un désert. L'affrontement comprenait des hommes du chaos, des forces Vampire, des mort-vivants de Nekharkara et des humains. Il fut difficile de dire qui était avec qui.
En tout cas les Serpents des Nécropoles se sont régalés avec quelques squelettes, n'en laissant pas une miette dans se désert aride.

La bataille s'est généralisée au centre de la table, dans la confusion la plus totale. Impossible de dire qui prenait l'avantage tellement les factions étaient mélangés. Dans un sens cela ressemblait à un vrai champ de bataille digne des grands combats chaotiques.


Samedi 5 octobre



Alors, El Presidente était de retour parmi son peuple ce week-end et il voyait déjà une haie d'honneur, un parterre de fleurs, des chants et la liesse général des gens l'acclamant, heureux de revoir leur cher président. Eh, bien non! Que niet niet Jar Jar ! Pas un chat lorsqu'il est arrivé, pas un cri de joie, une salle sans vie, un désert total. A quoi ça sert d'avoir été élu avec un score de dictateur si c'est pour ne pas en profiter ?
Bref vous l'aurez compris, nous fûmes très peu nombreux pour cette séance mais nous avons réussi à faire deux tables de jeu . L’une avait pour thème Star Wars avec un affrontement dans les jardins de Washington, l’autre sur Saga Samouraï en prévision de la future démo à Vaires.


Un affrontement entre des chevaliers Jedis mené par Obi-Wan et des séparatistes sous le commandement de Grevious eu lieu sur une étrange planète qui s’appelle Earth et plus exactement dans l’une de ses plus célèbres villes.

Les forces séparatistes et les Jedis ont combattu dans les bosquets d’un jardin public. Les gens croyant à une reconstitution par des costplayers se sont attroupés aux abords de l’espace vert.

Ils purent apprécier l’affrontement final entre Obi-Wan et Grevious qui, cette fois-ci, c’est terminé au bord d’un plan d’eau.


Et pendant tout ce temps que faisaient bien Chewbacca ?...  Il testait le réseau de la 4G dans le parc. Eh ici ça passe aussi !


Pour la partie Saga, le but consistait pour un clan de prendre le temple sur les hauteurs pour l’autre clan de le défendre, sachant que des renforts devait arriver par la plaine.

L’unité d’archers ashigarus ont tenté de stopper les renforts des défenseurs et de protéger les samouraïs qui montaient à l’assaut de la colline. Peine perdu, les samouraïs attaquants se sont fait rattraper par les renforts.

Après quelques tergiversations dans le camp offensif, le daïmyo lance l’offensive avec sa garde contre la ligne d’ashigarus défendant l’esplanade du temple.

Les combats sur la colline sont sanglants pour les deux camps, les gardes diminuent fortement les rangs des ashigarus qui reculent sous la poussée. Cependant, l’unité de samouraï restée en retrait repousse les derniers assauts des assaillants leur empêchant d’atteindre l’objectif.