Samedi 27 mai

Bonjour,
Ce samedi certains joueurs ont profité du pont de l'Ascension pour venir au club pour faire une partie. C'est ainsi que la dernière bataille sur Saga Samourai pour notre premier tour de la campagne s'est joué lors de cette séance et que deux joueurs de Warhammer ont testé des armées qu'ils n'avaient pas l'habitude de jouer.

Pour la dernière partie du tour 1, Daïmyo Julien et ses samouraïs archers tentaient de prendre en embuscade Daïmyo Loïc et ses cavaliers.
 Les guerriers de la Mante ont tiré sur tout ce qui bougeaient et c'est surtout la faune locale qui a pris cher. Les cavaliers de la Licorne esquivaient les projectiles en se dirigeant rapidement vers la sortie.
 Mais un sachant les samouraïs adverses véloces sur leur grands chevaux, des éclaireurs s'étaient faufiler dans les bois pour prendre les cavaliers dans un trac-nard... et non un canard !
 Vexés qu'on les croit aussi stupide que leur canasson, le Daïmyo de la Licorne décide de s'occuper personnellement avec ses samouraïs d'une bande de combattants ennemis. Mal lui en a pris, ils sont repousser par les piétons !
Finalement, comme les guerriers de la Mante sont plutôt lent pour coincer leurs adversaires, les cavaliers finissent par contourner les obstacles et sortent tous en l'espace d'un tour de jeu. Les Licornes gagnent la partie mais en y laissant quelques plumes. D'ailleurs leur piètre performance incitera la population des steppes a se révolter contre son Seigneur en fin de saison.
 Du côté du Vieux Monde, les hommes-lézards déguisés en skavens affrontent une armée provenant du grand nord. Les guerriers de papy Nurgle se gelaient les miches dans le nord, alors ils ont décidé d'aller se soigner plus au sud et sont accompagnés par quelques amis trooools !
 Après quelques digressions magiques où les sorcier, quelqu'ils soient, nous ont encore prouvé leur efficacité à ouvrir des portails waaarp non désiré, les choses sérieuses débute par une charge de guerriers de Nurgle monté sur destriers pour défoncer la goule d'un dodu stégadon sous l’œil malicieux du Prince Démon non loin.
Malgré l’agression caractérisée et caractéristique des troupes du chaos, les hommes-lézards gardent leur sang-froid (oui elle est facile celle-là !). Cela n'empêche pas les Trolls et autres rejetons de papy Nurgle de se jeter sur toutes les créatures aux yeux globuleux qui leur passent sous les griffes ou à porter de coupe-jarret. Finalement le stoïcisme déconcertant des slanns se retournent contre-eux, les chaotiques massacrant intégralement la force adverse. Les Trolls utiliserons la tête du gros slann pour un p'tit Troll-ball avec les chaotiques après la baston.
Week-end prochain, c'est au tour des elfes et des slaneeshites de régler leur compte. Qui parie sur qui ?

Samedi 20 juin

Bonjour,
Samedi dernier nous avons organisé deux tables de jeu. L'une sur Wahammer 40k où des Spaces Marines de cinéma affrontaient une mini-Waaaagh Orque, l'autre sur Saga avec un scénario conçu pour 3 joueurs.

 C'est dans une cité en ruine au milieu d'une zone aride que nos Space Marines de cinéma ont trouvé refuge face à l'attaque imminente d'une Waaagh ! Mais qu'est ce que des Space Marines de cinéma ? Il s'agit de Space Marines avec des caractéristiques monstrueuses qui les rends plus proche de leur réelle description dans l'univers de Warhammer 40K, bref des Space Marines que vous verriez dans une salle obscure le jour où un film se fera sur cet univers. Un rêve ? Pourquoi ? Ils ont bien fait Warcraft au ciné alors pourquoi sur un des univers de GW ?
 En attendant la Waaagh Orque progresse rapidement dans la cité et traverse le cours d'eau au centre de la cité sous les feux nourri des bolters et aux armes à fusion du commando Space Marines.
Finalement, après 2 heures de combat environ, c'est un match nul entre les deux forces. A 1 contre 10, le Space Marine à plutôt bien résisté à la petite Waaagh !

Sur Saga, Cédric avait conçu un scénario pour 3 joueurs qu'il n'avait jamais pu testé. Deux joueurs doivent attaquer un village et une motte féodale. Pour cette partie, une armée normande et une armée bretonne sont les attaquants, tandis que les gallois font défendre courageusement leurs terres.
 Alors que le pillage a déjà commencé dans le village, plusieurs guerriers gallois sont envoyé en avant du fortin pour intercepter les troupes ennemies. Elles font effectivement bien retarder les bretons alors que les normands avancent prudemment. L’obligation d'avoir des unités de piétons pour piller les maisons ralentit énormément les deux assaillants qui sont plus habitué à une armée composée majoritairement de cavalerie.
Les normands attaquent finalement sur un des côtés de la motte féodale, il lui faudrait au moins 3 tours pour venir à bout des défenseurs et encore le Seigneur normand a du se battre en duel le Seigneur gallois et le mettre à terre pour y parvenir.
Et sur l'autre côté, les bretons finissent eux aussi par atteindre les défenses galloises après avoir éliminé les éclaireurs. Malheureusement, aucun des deux assaillants n'est parvenu à mettre un pied dans la motte avant la fin de la partie, donnant la victoire aux gallois.

Samedi 13 mai

Bonjour,
Ce samedi nous avons eu droit à deux tables de jeu, une sur Saga Samourai pour notre campagne et un jeu de plateau sur Inis.

 Inis est un jeu de plateau basé sur les univers celtiques. Le principe semble être la conquête et la gestion de territoires.
 Il est possible de construire des forteresse pour protéger les provinces mais aussi des villages sûrement pour le commerce et l'agriculture.
 Les territoires s'étendent au fur et à mesure des explorations cachant qu'on ne sait pas sur quel type de terrain nous allons tombé, le tirage d'une nouvelle province est aléatoire.

Pour la partie sur Saga Samourai, c'est David qui a fait un résumé. Le scénario était très simple : baston au centre, tout un programme !
Alors que les troupes de Matsu Hachiro reviennent d’un amer combat contre le clan de l’Araignée, une force du Daïmyo Scorpion est aux portes des terres du clan du Lion, les deux armées sur-préparées sont prêtent à croiser le katana pour l’honneur de leurs anciens et la fierté de leur clan.
Seule une plaine vallonnée sépare les deux armées, alors que l’ensemble des piétons Lion se déplacent le plus rapidement possible vers l’armée Scorpion, leur cavalerie profite des collines afin d’organiser un raid foudroyant.


De l’autre côté de la plaine, le Daïmyo Scorpion conseillé par un Shugenja expérimenté décide d’attendre en formation les combatants du Lion.
La charge du clan du Lion progresse mais un incroyable vent se lève, et curieusement les fantassins  Lion périssent les uns après les autres, ce vent mortel est chargé de shuriken des ninjas du Scorpion qui grâce à la magie partent plus loin qu’une flèche des légendaires archers du clan de la Mante.



En avançant, les samouraïs du Lion se font décimer et ils sont encore bien loin de l’armée Scorpion. Matsu Hachiro décide alors de lancer sa cavalerie pour perturber la défense de son adversaire, le résultat fut un massacre unilatéral, la cavalerie Lion et le contingent de genin Scorpion y passent tous les deux.



La pluie de mort s’intensifie sur les fantassins Lion qui finissent tous par mourir, le shugenja Lion conseille alors au Daïmyo du Lion, alors très amoindrie par la bataille contre l’Araignée, de se reposer dans les bois afin de lever une nouvelle armée pour se venger de cette défaite.
Libre de tout ennemi le Daïmyo du Scorpion prend possession des terres et se félicite de cette formidable bataille.