Samedi 23 juin

Nous avons eu de la diversité ce week-end avec une table Warhammer Battle où un affrontement entre deux armées Khemri a rapidement tournée aux tas d'os géant dans le désert, un jeu de plateau avec Tannhäuser dont le but des alliés et des soldats du Reich étaient de sortir vivant du labyrinthe du Minotaure et une petite bataille aérienne à Wings of War.

Dans la banlieue désertique de Thèbes la Grande, ancienne capitale d'une civilisation en ruine, deux armées khemri s'affronte pour le pouvoir. Pas moins de 4 Sphinx sont présents sur le champ de bataille, alors que l'un d'entre eux restera de marbre, Sarkotep I° comptent sur ses bêbêtes monstrueuses alors que Matuseth VII a un beau tas d'ossements.
Tandis que le magnifique Sphinx de Sarkotep I° s'occupe dans la cavalerie défraichie de Matuseth VII, un combat entre chars s'envenime au second plan.
Mais que vois-t-on derrière les troupes de Sarko, serais-ce une grande vortex qu'aurait lancé Matuseth VII ? Non, c'est une tornade de crâne invoqué par Sarkotep I°, malheureusement il a un peu manqué son incantation et a faillit détruire son beau Sphinx.
Au final, ça se finit par une grosse bataille rangée. Sarkotep en sort vainqueur car tel un Interville, il a réussi à obtenir un plus gros tas d'os que son concurrent dans un temps imparti.

Les allemands et les forces alliées jouent à cache-cache dans le labyrinthe du Minautore sur l'île de Crête. Ils sont à la recherche de l'esprit de la bêteeeeeeeeee.
Ah bah, c'est un des soldat du Reich qui trouve l'esprit. Du coup l'esprit prend possession de son corps et le rend encore plus baraqué. Y aurait-il un exorciste dans le coin ?
Suffit de verrouiller les sorties au nez et à la barbe des agents du Reich, se disent les alliées, pour que l'esprit du minotaure, pas content, quitte le corps et retourne bouder quelques siècles dans sa statue.
Pour finir, une partie de Wing of War à 3 pour virevolter entre les nuages.

Vous la sentez cette impression de vitesse et de liberté ! De quoi se détendre avec de reprendre une semaine de boulot.

Samedi 16 juin

Alors que nous atteignons bientôt l'été, les joueurs de Blood Bowl ressortent leurs crampons et leurs casques à pointe pour foulée une magnifique pelouse verte encore immaculée mais pas pour longtemps. C'est aussi la période où les voisins se retrouvent autour d'une bonne bagarre, à défaut de fête des voisins, il s'agit en tout bien tout honneur de régler ses différends accumulés tout au long de l'hiver. Des gens de petites tailles appellent ça des rancunes là où les hommes des âges sombres crient vengeance !
Vous l'aurez compris, les joueurs nous ont gratifiés ce samedi d'un match de Blood Bowl entre Khaotique et Khemri très viril et Kataklismikkkkkkkkk; et une bataille entre Normands et Gallois dans la perspective d'une hypothétique légendaire Saga.


Le Sport ! C'est l'ensemble de jeux sous la forme d'une compétition entre personnes virils, fortes, muscles et par extension plutôt beau gosse dont les principes vertueux mettent en avant des compétitions amicales respectant l'adversaire et dont la victoire est obtenu par le dépassement de soi et des ses adversaires, blablabla... 
Et y a le Blood Bowl ! C'est un sport... mais rien à voir avec tout ce qu'il y a précédemment, et surtout pas de beau gosse, à si les elfes, bah on comprend pourquoi ils gagnent jamais. Comme le dirait le célèbre commentateur Thierry Reland, tant qu'il n'y a pas au moins un mort dans le match, ce n'est pas un bon match de Blood Bowl.
En compagnie de notre commentateur fétiche, nous avons assisté à un match entre une équipe khaotique et une équipe Khemri. Nous avons laissé Therry Reland parler du match.
Alors nous pouvons voir que les Khaotique ont sortit la grosse artillerie en recrutant un Troll, malheureusement pour lui, quelques momies ont laissé sciemment trainés des bandelettes sur le terrain. En s''emmêlant les pieds il emporte avec lui quelques squelettes, c'est ce qu'on appelle un plaque multiple.
Et oui, et oui, un Khaotique profite de la confusion générale pour charger le Kahotch adverse. Il ne s'est pas rendu compte qu'il portait le ballon à bout de Khorne et marque involontairement un Taouuuuch Down juste avant la mi-temps. Du coup, on fait un bilan, 3 sortie à 2 en faveur des Khermi. A quand le premier mort.
La deuxième mi-temps reprend sur des chapeaux de roue de char Khemri puisque ceux-ci tentent de creuser l'écart en sortant de nouveaux 2 autres Khaotiques qui finirent KO dans le publik. A quand le premier mort, il ne manque plus que ça pour que le match soit un bon match.
Malheureusement pour les spectateurs, point de mort, et un squelette qui visiblement n'a rien compris à l'esprit du jeu marque lui aussi un Touch Down. Le match ressemble de plus en plus au pauvre match France - Angleterre dans une autre compétition sportive qu'on ne nommera pas.
Au final, c'est un match en mort donc match nul avec un léger avantage au point pour les Khermis qui ont sortit plus d'adversaire que les Khaotiques. Voilà chers spectateurs, à bientôt pour un prochain match.

L'autre partie de la journée proposait une confrontation entre une faction Galloise et une faction Normande sur la règle de jeu SAGA Africa ambiance dans la brousse !!!
Roland le Grincheux fut chargé par le tout nouveau Roy d'Angleterre d'explorer les terres à l'ouest de l'Usk. A peine ses troupes réussirent a traversé la rivière que les Normands tombent sur les farouches Gallois défendant l'oppressant envahisseur. Les gallois ont pris position dans des ruines et le village.
Devant l'hostilité des autochtones, la cavalerie normande s'empresse de charger pour montrer sa puissance mais elle est prise dans une embuscade. Cependant les archers gallois eux aussi trop impétueux, sont les premières victimes des envahisseurs. Les nobles gallois finiront quand même par repousser les chevaliers normands grâce à leur Roi Maredudd ab Owain.
 
Pendant ce temps, des guerriers gallois tombent sur le flanc des arbalétriers normands qui tirant à bonne distance les troupes ennemies. Les normands subissent de nombreuses pertes mais réussissent quand même à tenir.
Tenant à ses arbalétriers, Roland le Grincheux, fixe son flanc droit avec ses guerriers à pieds et ses archers et ordonne à sa cavalerie de secourir les hommes sur son flanc gauche.
Devant le débouler de la cavalerie, les guerriers gallois tentent de se réfugier dans le village. Les normands n'auront aucunes pitiés, le sang de leurs ancêtres viking ressort à ce moment de la bataille.
Pris dans leur élan, les chevaliers normands veulent en finir absolument. Ils attaquent les nobles gallois qui n'en font qu'une bouchée. Et arrive le tour de Maredudd ab Owain qui seul ne peut que se battre avec honneur avant de rendre son dernier souffle de vie. Roland le Grincheux envoya à la suite de cette bataille une missive à Guillaume le Conquérant lui informant que des terres cultivables et un peuple barbare n'attendent qu'un grand chef et la voix du Seigneur.


Samedi 9 juin

Ce samedi nous avons eu la chance d'accueillir deux joueurs externes au club qui ont participé à une belle bataille Warhammer Battle en 2000 pts entre une alliance chaotique de troupes de Tzeenth et Nurgle et une alliance Empire et Ogres. Sur la table de jeu d'à côté deux flottes spatiales se sont envoyés des salves de vannes sur Firestorm Armada.
 Pour une fois, nous n'allons pas être avare en images surtout qu'il y a pleins, mais pleins de figurines peintes et de magnifiques décors.

Les images ! Les images !...

Les alliances sont en place, les cors sonnent le début de la bataille, les pas lourds martèlent le sol, les chevaux hennissement d'impatience, le Mastorok hurle sa ravage. C'est l'heure du fracas des armes sur les boucliers, des charges furieuses et d'un crépuscule rouge.
Première victime de la journée, le Magot de Tzeenth qui se baladait dans les champs à la cueillette des coquelicots. Il s'est fait ramassé par la patrouille des cavaliers de l'Empire.
Fort de leur première victime, les cavaliers charges les guerriers du chaos de Nurgle, malheureusement pour eux le sorcier de Nurgle est dans les parages et va bien les pourrir comme à son habitude.
A l'autre bout du champ de bataille, les maraudeurs de Tzeenth ont traversé le village pour aller à la rencontre des ogres. Malgré leur corpulence, ceux-ci se font submergé par la déferlante chaotique et n'ont d'autre choix de fuir.
Alors que l'on peut passer l'alliance Empire - Ogre en mauvaise posture, la réserve se déploie tranquillement autour de la batterie humaine sur la colline. Le Mastorok veille au grain et le chevaucheur ogre tente d'indiquer les endroits où tirer aux humains qui ne comprennent pas grand chose. Ceci à pour conséquence d'avoir une belle bande de boulets qui tire n'importe comment et qui finissent même par faire exploser l'un de leur propre canon.
Du coup, comme le Mastorok ne peut plus réfréner ses pulsions animales, il charge la première unité chaotique qui passe près de lui et ce sont les chevaliers du chaos qui en prennent pour leur grade. L'unité est piétinée, encornée, balayée, massacrée, bref une vrai boucherie. Le flanc gauche est nettoyé.

Au centre les chaotiques de Tzeenth et les ventres durs ogres se percutent violemment comme des 3/4 dans un match de blood bowl. Un combat des chefs s'engage. Ce sont ceux ayant un bon gros ventre qui en sortiront victorieux. Du coup les ogres percent la première ligne mais se casseront les dents sur la seconde ligne défendu par les guerriers de Nurgle. Les orges ont eu leurs yeux plus gros que leur ventre. Sacrés yeux !
Enorgueillit par leur deux précédant combats victorieux, les guerriers du chaos se ruent sur le régiment humain resté en retrait. Mais, les p'tits humains leur tiennent tête grâce à leur prêtre et leur champion, permettant à quelques ogres ressaisit de leur défaite de revenir dans la bataille après avoir attraper les maraudeurs dans leur arrières. Deuxième combat des chefs.
Alors que le Mastorok passe dans les arrières de l'armée chaotique en passant un bon coup de serpillère en éliminant le magot de Nurgle et les restes des guerriers de Tzeenth, il se fait surprendre par une attaque dite de "l'embrochage des gros monstres". Il s'en sortira non sans mal en s'empallant à moitié dans l'un des chariots à viande chaotique.
Comme image de fin de bataille celle-ci résume bien l'épilogue de cet affrontement. "Non, le guerrier chaotique ne donne pas l'ordre de charge à des humains !!!" La bataille a été très très sanglante et l'alliance Empire - Ogre s'en sort victorieuse mais avec de telles pertes des deux côtés qui s'agit plutôt d'une victoire de Khorne qui doit bien ricané du gouffre des enfers en buvant à grosses gorgés le sang coulé à travers la terre.
Merci à nos quatre joueurs dont les deux joueurs occasionnels pour cette partie pleine de rebondissement. Y en a un qui doit bien mordre sa chopine belge pour n'avoir pu être présent en ce jour !


L'autre table de jeu de la journée proposait une partie de bataille spatiale sur Firestorm Armada. Ici pas de cris où de sang à profusion, mais le vide spatial et si y a des morts, ce sont des morts propres dans leurs magnifiques uniformes en collant et velcro ! Mais galloné, attention !

La flotte de l'Alliance Humaine affrontait celle du système Relthoza où vivent des arachnides. Le combat s'engage d'abord autour d'une planète géante rouge entre frégates. Les Relthoza, supérieurs en nombre, élimine rapidement l'opposition.
Le flanc droit laissé désespérant vide par les humains, le vaisseau amiral Relthoza, contourne facilement la flotte ennemie en éclipsant partiellement la géante rouge tout en tirant sur les flancs du vaisseau amiral de l'Alliance Humaine.

Malheureusement pour les arachnides, ils n'ont compris que trop tard la stratégie humaine qui concentre leurs tirs sur les croiseurs Relthoziens avec trois groupes d'attaque. Les vaisseaux arachnides ne feront pas le poids, explosant en laissant leur débris s'éparpiller en orbite autour d'une planète habitable et son satellite naturel.
Le vaisseau amiral Relthoza tente, dans une manœuvre quelque peu désespérée, d'attaquer de tout feu son homologue humain mais les croiseurs de l'Alliance sont présent en soutien et repousseront facilement cet assaut tardif. Le vaisseau Relthoza passera en vitesse lumière pour éviter sa destruction.


Comme promis, beaucoup de photos et deux belles tables de jeu ! Ça donne envie !

Samedi 2 juin

Suite des tribulations de Lolo. Attention je ne parle pas de Laurent Blanc et des joueurs de foot, mais Lolo, le joueur des Ardennes qui vient exprès de loin pour nous voir toutes les deux semaines et faire quelques parties occasionnellement. 
La nouvelle faille spatio-temporelle du continuum espace-temps... hein! Bon okay, j'ai déjà perdu les 3/4 des gens. Vous avez jamais vu Stargate ou Star Trek ? Bon, alors en terme warhammerrien, je parle de faille dans le Warp, c'est mieux... ah oui, j'ai récupéré tout le monde ! Donc nous retrouvons Lolo projeté dans le monde de Warhammer, tout d'abord dans l'Empire où une incursion des forces du Chaos fait des ravages puis dans le pays très méconnu du Nippon où les Ogres réclament une certaine commission en viande, y sont bizarres ces types.

 Les forces du seigneur local, le Baron Loïkas Vandermomött sont mobilisés pour arrêter une avant-garde de chaotique du Seigneur de la Guerre Brice le Putride qui ravage les terres de l'Est de l'Empire.
Les Guerriers du Chaos à la solde du Dieu Nurgle avancent inexorablement avec le soutien du Grand Gluant, le magot préféré du Seigneur de la Guerre chaotique.
Alors que les humains retiennent courageusement les chaotiques avec des soutien, le Grand Gluant lance la peste parmi les troupes ravageant facilement la moitié de l'armée du Baron. Ces hommes tombent comme des mouches. Devant la probable défaite et surtout l'odeur nauséabonde, le Baron préfère partir dignement avant que les mouches ne tournent autour de lui. Lolo en fait de même en se réfugiant dans les bois et passe dans le Warp.    
Il découvre alors un pays paisible, où l'air est imprégné de l'odeur des pétales de cerisiers... enfin presque, car au détour d'un chemin menant à la dépendance d'un samouraï, des cris rauques et une odeur acre de sueur casse l'ambiance de cette fin de printemps. Notre joueur découvre à sa gauche des ogres pas content et à sa droite des nippons pas content non plus. Du coup il se cache dans une motte de foin, devinez laquelle?
Les Ogres sont venu réclamés leur dû pour leur soutien contre les khemris, c'est à dire de la viande. Malheureusement les nippons n'ont que des suchis et du plomb à leur offrir. Cela ne plaira pas à certains d'entre-eux qui firent rapidement demi-tour. En revoir Ogres ni-pon ! (pas bon en français)
Du coup, comme ils ont fait fuir des copains du chef et du magot, les ashigarus se mangent de belles grosses baffes. Elles font plus mal qu'un poisson globe mal préparé. Mais le Daimyo Nippon bottera aussi les fesses du Magot Amoth qui pris son temps pour poursuivre les sushis restant.
Dans un autre secteur de la bataille, les ogres ne font pas de quartiers, ils ont hissé haut le pavillon noir et ont découpé en fines tranches les pauvres soldats. Bah, voilà, ils l'ont eu leur tas de viande!
Un commentaire Monsieur l'Ogre sur votre repas? Ouais, ils étaient nippons ni mauvais ouah ah ah!

Au fait où a bien pu passer Lolo ?