Samedi 21 décembre

Pour finir l'année comme elle a commencé, deux batailles sur Warhammer étaient prévu ce samedi. Une armée de Démons du Chaos faisait la connaissance des Skaven tandis que Ogres et Nippons fêtaient la fin de l'année par une bonne baston.

Dans le premier affrontement, la bataille fut de courte durée. Les deux armées massives, l'un par son nombre, l'autre par sa taille, se contentèrent d'une collision frontale sans tout autre subtilité que de frapper tout ce qui bougeait. A ce petit jeu, les démons ont rapidement pris l'avantage, les skavens finirent par se débiner comme... ben comme des rats quittant le navire en train de couler. Bref ce fut court mais intense.

 

Pour la deuxième partie, les Ogres et les Nippons ont pris le temps pour ce mettre en place puis pour jauger leur adversaire. Le joueur Ogre avait décidé pour une fois de lâcher une flopée de gnoblars sur le champ de bataille, du coup cela a beaucoup perturbé les Ogres qui étaient en seconde ligne. Après que les nippons aient fait peur aux p'tites bêtes par quelques grimaces, les Ogres eurent le champ libre pour s'adonner joyeusement à leur activité préférée lors d'une bataille : taper. Les samouraïs ont très bien tenu comme à leur habitude et ont même repousser l'adversaire. Mais les Ogres sont des dur à cuir, et leur puissance fit le reste.

 
 
Prochaine séance l'an prochain, donc Les Ludiques Troupiers vous souhaitent de Bonnes Fêtes de fin d'année chers lecteurs.

Samedi 14 décembre

Normalement lors de cette séance il était prévu une partie sur Saga Samouraï et une partie sur Warhammer Battle. La partie Saga Samouraï s'est bien déroulé, l'affrontement entre les clans de la Grue et du Phoenix a eu lieu en tout bien tout honneur. En revanche il manquait des nains pour la partie Warhammer Battle.

Lorsque les skavens arrivèrent aux portes de la forteresse nain, aucun bruit, aucun jurons ne se fit entendre du haut des remparts nanesques. Le chef skaven s'en inquiéta fortement. Par curiosité, il s'infiltra dans le domaine des barbus et pas un poil de leur touffe broussailleuse ne lui barra le chemin dans l'interminable dédale de couloirs et escaliers de la montagne des nains. Ils étaient absents tout simplement. Le chef skaven fulmina, les nains, leur ennemi, lui ont posé un lapin aussi géant que la démesure égocentrique naine (et elle est grande, quand on compare la taille générale d'une porte naine à un nain !) Il finit par trouver un mot au pied du trône du Thaïn nain : Désolé les grimlins, mais y a un ciné qu'à ouvert pas très loin et il passe en ce moment notre film préféré. On remet ça pour une autre fois. Signé les nains.
Et oui, ils ont préféré voir des compatriotes se faire courser par un dragon dans une montagne rempli d'or (pire que le coffre de Piscou, fois de nain!) tout en se baignant dans des barriques de bière. Le rêve nain à l'état pur.

Du coup, je suis dans l’obligation d'exercer ma prose dans l'unique partie de la journée, Saga Samouraï. Voici quelques photos pour l'histoire.
Il était une fois deux clans japonais, la Grue et le Phoenix, qui possédaient une frontière commune. Un différent les opposa sur la possession de terres agricoles. N'ayant pu résoudre leur problème à la cours impériale, l'affrontement militaire devint la seule solution. L'engagement se fit sur le terrain de la discorde entre une forêt, une colline et quelques rizières. Tout ça pour ça me direz-vous! Non, parce qu'avant tout il s'agit d'honneur et de rien d'autre. A ces p'tits jap et leur honneur...
Les guerriers Phoenix prirent rapidement position sur 2 des 3 points stratégiques du champ de bataille tandis que les Grues étaient plutôt passifs. Devant l'immobilisme, les Phoenix, dont le sang bouillonnait d’excitation à montrer leur maîtrise de l'art du combat, finirent par se ruer sur les Grues.

Dans l’effervescence du combat, les deux daïmyos s'affrontèrent en duel. Ils déployèrent leur plus belles techniques afin d'impressionner leur adversaire et ils frappèrent. 
Ils se blessèrent mortellement, le duel finissant par une égalité. Les samouraïs des deux armées virent leurs commandants tomber avec honneur mais les jeux étaient déjà fait, les guerriers de la Grue dominaient leurs adversaires dans la maîtrise du katana et les éliminaient méthodiquement. La shugenja de la Grue gagna elle aussi un duel avec le shugenja Phoenix.

Sur l'un des flancs les ashigarus Grue résistèrent aux attaquent de quelques gardes Phoenix dans les boueuses rizières. L'échec de l'armée Phoenix fut total, même leur position dans le bois fut prise par des samouraïs grues. La victoire revint logiquement à la Grue malgré la perte de leur Daïmyo.
Conclusion de l'histoire commenté par un vieux Sage : Il est inutile de courir après la gloire, elle est comme le vent, changeante. Il faut simplement l'attraper au bon moment !

Merci pour cette sagesse orientale. Dernière séance de l'année la semaine prochaine. J'espère avoir l'occasion de vous faire partager le résultat de plusieurs parties.

Samedi 7 décembre

Séance avec seulement deux partie samedi dernier, je sens une pointe de démobilisation des troupes à l'approche des fêtes de fin d'année. Nous en avons quand même profité pour faire une bataille navale sur Dystopian War et une bataille aérienne sur Wings of War; peut-être une bataille terrestre pour la séance prochaine...

La bataille navale s'est déroulé pour un affrontement entre les forces françaises et l'armée des scientifiques d'Antarctica.
Alors que la flotte française prenait l'avantage en début de partie, elle eu beaucoup de difficulté par la suite d'endommager les navires de la flotte d’Antarctique et notamment son navire amiral.

Une escarmouche d'avions de la première guerre mondiale s'est faite en pleine nuit sous (ou plutôt sur) un magnifique ciel étoilé.
Piloter la nuit est très difficile pour les aviateurs, il est d'autant plus facile de percuter un objet caché dans la nuit. Mais aucun crache n'est à déploré.


Convention de Vaires (30/11 & 01/12)

Le week-end dernier c'est tenu à Vaires sur Marne une Convention regroupant plusieurs clubs proposant des démos sur les jeux nouveaux ou plus anciens avec des règles officielles ou faites maison. Cela a été pour nous l'occasion de présenter notre démo sur l'adaptation de la règle Saga à l'époque du Japon Médiéval, que nous avons simplement nommé Saga Samouraï.
Comme nous avons été assez pris par la démo qui a intéressé pas mal les participants, je n'ai pu faire beaucoup de photos des autres tables de jeu. Normalement, le club organisateur de l'évènement Les Dragons de Vaires devrait bientôt mettre en ligne des photos de la convention.

Voici donc quelques photos de notre démo :
Vu de la table de jeu pris côté hauteur.
Vu de la même table pris côté plaine.
Le clan Phoenix composé de valeureux samouraïs s'est opposé aux forces de l'Outremonde qui regroupait des démons et des gobelins.
Le but du scénario était simple, tenir la colline sur laquelle se trouvait le Torii, un monument sacré. L'objectif était surtout que les joueurs puissent se familiariser avec les règles Sagas et les plateaux de jeu adapter pour la période.

Image du monastère implanté sur les hauteurs.
En contrebas, un village de paysans cultivant le riz et le blé.
Pose photo pour les Onis, gobelins et autres bakemonos qui ont remporté la première bataille.
Cours petit japonais car si un bol de riz peu attendre, il n'est pas certain qu'il reste chaud !
Nos samouraïs en plein effort.

Comme dit ci-dessus, je n'ai pas eu l'occasion de prendre des photos des autres démos, cependant, j'ai abandonné temporairement notre table en pleine démo pour voler quelques clichés sur la plus belle table de la convention (de mon point de vue, même si notre table était aussi très belle).
La démo se faisait sur la prise de Jérusalem lors des Croisades. Pour le plaisir des yeux.








Samedi 23 novembre

Il s'est passé un truc incroyable lors de cette séance, et vous allez avoir du mal à y croire... Il n'y a pas eu de table Warhammer Battle, si si je vous jure sur la tête du El Presidente !
Il s'avère aussi que nous ne fûmes pas très nombreux ce samedi, beaucoup d'entre-nous ont préféré rester bien au chaud chez soi ou débuter la course aux achats de Noël, et oui déjà, c'est dans un mois ! Donc n'oublier pas votre liste de figurines... à peindre ;)

Bon, parlons un peu des activités de ce samedi. Nous sommes dans la phase finale de la démo Saga Samouraï, du coup le scénario a été joué lors de cette séance. Autre jeu qu'on avait pas vu depuis un certain temps est Tannhauser; les américains et les allemands sont ressortis de leur boîte.

Voici la table de jeu pour la démo Saga Samouraï. Pas mal, non ! Nous avons un monastère sur les hauteurs tandis que dans la plaine un Torii (porte des esprits japonais) et les maisons de fermiers.
La bataille tourne autour du Torii, le but étant de contrôler le monument sacré. Les démons arrivent les premiers et vont tenir durablement la position.

Charge généralisée des samouraïs qui partent à l'assaut de la colline sur laquelle se trouve le monument.
Combat final pour la possession du Torii. Les démons sont repoussés, leur chef est tué et les samouraïs mettent quelques orteils juste à temps sur la colline pour gagner la bataille.

A Tannhauser, les marines ont été largués sur une base secrète du Reich dans les confins de la Scandinavie.
Alors qu'ils doivent absolument récupérer un objet aux mains des allemands, ceux-ci ont caché la clé permettant d'ouvrir la salle dans laquelle se trouve l'objet.
Malgré les fumigènes pour couvrir leur avancé dans les sombres couloirs, les américains font face aux pouvoirs psychiques des allemands. Comme dans tout film bien américain, le premier hors de combat fut le black du groupe.
En éliminant le commandant allemand et en récupérant la clé sur le corps encore chaud de celui-ci, les marines pensaient obtenir leur sésame pour quitter la sinistre base ennemie. Mais ce fut sans compter sur la fourberie allemande, ce n'était pas la bonne clé, c'est un simple soldat qui la détenait. Comprenant leur erreur, les marines tentèrent de récupérer la bonne clé sans réussite, tombant les uns après les autres sous les coups des soldats du Reich.

Samedi 16 novembre

Nouvelle séance mais mêmes activités sur les tables, une sur Warhammer Battle, l'autre sur Saga Samouraï. Nous avons aussi profité en fin de journée pour conclure la Campagne Warhammer qui a vu la victoire des Comtes Vampires, ils ont bu jusqu'à la dernière goutte de sang tous leurs rivaux.

Même si les elfes noirs s'étaient bien déguisé, il s'agissait bien d'un affrontement entre cette faction et les skavens, venu très nombreux.
De long, les skavens ressemblent plus à une armée composée de droïdes tout droit sorti des usines de montage. Bien reçu, bien reçu.

Un nouvel affrontement entre les hordes de démons l'Outremonde et les forces défensives samouraïs, cet fois-ci dans les terres mais toujours aussi près d'un temple qui on l'espère va donner de l'inspiration aux guerriers.
Une armée de démons tout rose attaquent les samouraïs dissimulé dans les bois, à moins qu'ils n'y vont parce qu'ils s'agit en fait de chippendales, d'où les bois... hum, hum !
Bon, le gros monstre de la dernière fois est encore là. Il en met plein les yeux sous l'acclamation de ses congénères rester légèrement en retrait. Mais la fête se fini quand la puissante créature s’effondre sous les coups répétés des samouraïs. Rideau.

Pour finir, comme dit précédemment, nous avons clôturé notre Campagne Warhammer. Vous pouvez retrouver les dernières infos sous peu, notamment la carte finale en cliquant sur le lien de la campagne. Vous pouvez aussi lire ou relire les compte-rendus de bataille qui ont animés cette campagne qui a durée 1 an.
Merci à tous les joueurs.


Samedi 9 novembre

Fini les vacances ! Et retour donc des joueurs ! La journée a été marquée par l’effervescence de 4 tables de jeux : 2 pour Warhammer Battle, 1 sur Saga Samouraï et la dernière sur Zombicide.
Le tout en image.

La première Battle a vu une opposition entre nains et morts-vivants et nous sommes tombés sur un scoop : les nains aiment la forêt, preuve à l'appui. Comment ça, un large mouvement tournant ? Et depuis quand les nains utilisent ce genre de tactique ! Non, non, ils aiment la forêt et puis c'est tout !
A moins que ce ne soit les serpents géants qui leur ont fait peur ? Enfin géant... pour un nain oui. Mais bon, après l'émotion, les mini-mois à barbe ont réagit avec rudesse et le marteau fracassa la pierre.
Pause photo : oui c'est bien là ! Vas-y donne tout ce que tu as ! Oui, ce profile est meilleur tu as raison. Faudra quand même retoucher la photo un peu pour retirer les bourrelets. Eh oh, le nain ! Arrête de bouger un peu, on en est déjà au troisième... Bon vous l'aurez compris, le Nécrosphinx a piétiné joyeusement l'artillerie naine, faut dire que nos amis les nains sont pile à la bonne taille.

Raz le bol qu'on se fiche d'eux, les nains ont fini par foncé dans le tas... d'os et les ont brisé menu menu. Victoire des nains sur un tas d'os, c'est limite quand même. C'est un peu une beuverie sans Bugman !
Petite pause syndicale entre deux bastons Battle pour un détour au Nippon ! Les samouraïs japonais tentent d'arrêter une horde de démons sur les côtes de l'archipel.
Et oui ! Le reporter photo prend des risques en montant sur le toi du temple dominant la plage pour vous donner des images de l'affrontement. Les Onis (démons en jap) ont piqué la dune aux Khemris et le bois aux elfes. Aux vaillants samouraïs de les reprendre.

Bon en fait, y a un monstre noir de rage qui veut pas et qui met des mandales à tout le monde ! Difficile pour les pauvres humains. Bah oui, les nippons c'est des humains !
C'est les elfes qui font être content, le bois est repris, enfin jusqu'à ce que le vil méchant face un quart de tour. A moins qu'il ne s'occupe personnellement de la pauvre shugenja (sorcière en jap, faut vraiment que je vous traduise tout !) toute seule... La combatte, on est bien d'accord. Eh ! what did you expect ?
Après cet interlude reposant, voici la seconde bataille pour la Terre du Milieu... holà je m'enflamme ! Donc nous disions, un combat entre des gros bébés toujours affamés et les chétifs nefles. Les deux camps tâtent le terrain avant de se rentrer dedans.
Étonnamment, ce sont les nefles qui lancent l'assaut. Peut être qu'ils en avaient gros sur la patates après s'être pris une grosse raclée par les Asgardiens dans Thor 2 surtout que Malekith a pris cher.

Alors qu'on pensaient qu'ils succomberaient sous la masse graisseuse des Ogres, les épéïstes elfes noirs séparèrent le bon grain de l'ivraie dans les forces ennemies, pénétrant comme dans du beurre.
Une nouvelle puissance vint s'imposer sur le champ de bataille ! La nouvelle force des nefles finit par faire fuir les plus peureux ou par écrabouiller ceux trop fou pour rester. Cette faction monte en puissance... enfin jusqu'à la prochaine grosse baffe.
Pour finir dans la détente et la bonne humeur... non, je blague là, c'était plutôt dans le stress absolu et une ambiance Hitchcockienne que certains joueurs se sont lancé dans un pari stupide de traverser une ville remplit de zombie.
Stupide disions-nous, le mot est faible, en moins de 10 minutes seul un seul personnage avait encore une arme (pas une poile heureusement), en 15 minutes, deux d'entre-eux étaient manger tout cru.
Bref, disons pour éviter les détails sanglants, les survivants n'ont pas survécus. Du coup, je vous propose de nous arrêter plutôt sur ses figurines très bien peintes qui subliment cette table de jeu. Il y a de la beauté dans l'horreur ! Merci général aux peintres pour cette belle table de jeu.