Samedi 27 mai

Bonjour,
Il y avait foule au club ce week-end, 12 personnes, 5 tables de jeu (mais 6 de prévu initialement) dont 2 tables pour Warhammer 40k, 2 tables pour la campagne Saga et 1 table pour Warhammer Battle.
Pas mal, non !

Sur Saga Samourai, la campagne bat son plein. Les forces du Dragon de Laurent affrontent celles de l'Araignée de Xavier. Les combattants se défient les uns après les autres au centre du champ de bataille tel un tournoi. Quel clan l'emportera ?
 La seconde table consacrée à Saga oppose les Grues de David aux ninjas Scorpion de Siméon. Ces derniers tentent de piller le village du clan adverse à l'aube, mais la garde est prévenu par les sentinelles. Un résumé des batailles pour la campagne est disponible dans la section Saga du blog.
 Sur Warhammer 40k, une première table de jeu proposait un affrontement entre les troupes hétéroclites de la Death Guard de Nurgle aux Spaces Marines, qui vu leurs armures bleu flachie devait être des Ultramarines.
 Ils se sont combattus dans les ruines d'une cité pour récupérer quelques biens et ressources symbolisés par des animaux de la ferme en total liberté. Comme quoi, la nature reprend rapidement le dessus sur les ruines humaines.
 C'est sûr une autre planète ultra urbanisée qu'on retrouve une armée de Gardes Impériaux harcelée par une force de Drukhari aux horizons assez diversifiés. Il ne faut pas y regardé de trop près non plus !
 Les Gardes Impériaux libèrent un déluge de projectiles de tout genre, allant de la simple balle aux très gros calibres comme des mortiers, missiles, obus etc. 
 Cela n'empêche pas les Drukhari d'avancer vers leurs objectifs et surtout de venir au corps à corps massacrer leurs adversaires et faire des prisonniers... enfin si la Garde Impérial leur en laisse l'occasion.
 Dernière table de jeu sur Warhammer Battle. Affrontement près des Montagnes Grises sur le versant bretonnien entre une Waaagh de peaux-vertes et l'armée du seigneur local. Les orcs  vont rapidement neutraliser la cavalerie légère bretonnienne afin d'empêcher toute attaque venant de l'arrière. Finalement, ils ne sont pas si stupide que ça les orcs !
 Au centre, les gobelins subissent de plein fouet la charge combinée des chevaliers et des pégases. La masse verte aura raison des cavaliers. Pendant ce temps, l'artillerie gobeline prend son temps pour lancer des gobelins en deltaplane et réussissent à viser correctement qu'en fin de bataille.
 Sur le flanc droit de la Waaagh, le Général Orc du haut de sa Vouivre ne reste jamais trop loin des Trolls pour les surveiller et éviter qu'ils ne voient déconcentré par la vue magnifique de la proche vallée. Ce sont les bretonniens qui prennent quand même l'initiative en attaquant avec les chevaliers du Graal. Mais bien qu'ils ordonnent aux archers de couvrir leur flanc, ceux-ci fuit face à  la Vouivre et le général orc balaie l'élite de la cavalerie féodale en les prenant sur le flanc.
Attaqué par des gros squigs en folie au centre, les derniers chevaliers sous le commandement direct du seigneur bretonnien chargent le menaçant pavé orc. Il laisse les archers s'occuper du char adverse qui va subir énormément de dégâts avant de se planter dans un arbre en voulant poursuivre les (beurres) paysans bretons ! Après le passage de la tempête squigs, une autre unité d'archers vont prendre pour cible le chaman orc isolé et le cribler de flèche. Les gros squigs vont finir épuisés dans une zone rocheuse; et malgré les pertes, la Waaagh domine le champ de bataille, les derniers bretonnniens s'embourbant dans la masse du pavé orc dans un coin de la table.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire