Samedi 24 juin - C'est le Chaos

Bonjour, ce week-end comme nous étions encore peu nombreux, les 4 joueurs ont fait une seule partie sur Warhammer Battle. Lassé de toujours jouer les mêmes armées, vous verrez au travers des photos que les figurines ne représentent pas ce qu’elles sont. Ainsi nous avons eu des Elfes déguisés en skavens, des démons de Slaanesh prenant l’apparence de morts-vivants, des démons de Tzeentch usés de magie pour se grimer en nippon et une tripoté de cavaliers du chaos aux couleurs des chevaliers bretonniens.
Nous avons tenté de jouer  un scénario. L’objectif était pour l’attaquant de détruire des piliers (de la mort qui tuent je suppose parce qu’on ne savait pas trop pourquoi il fallait des casser) et le défenseur de les protéger. J’ai bien dit tenté, car dans warhammer on oublie souvent que le côté tactique est quasi nul, on se rentre dedans et on voit ce que ça fait. Et là nous étions rapidement limité par quelque chose. Vous allez voir ce que c’est.

Donc après avoir déterminé aux dés qui joue dans quel camp, normalement tous les chaotiques contre ses foutus d’elfes, mais y en a un qui aurait fait la gueule…, on place le terrain et les forces de Tzeentch et Slaanesh se concertent pour attaquer. De l’autre côté ? Bah, rien, Archaon est présent et il ne va pas se rabaisser à discuter avec les tapettes elfiques, non plus ! Il préfère lancer des blagues vaseuses à son escorte.

Les attaquants se déplacent en premier, les magiciens de Tzeentch sont à l’œuvre et lancent les premiers sorts. Rien. J’ai dit ils lancent les premiers sorts. Rien. ‘tain ce sont des sorciers de Tzeentch ou de Khorne ses incapables ? Y a pourtant un Duc du Changement, c’est censé être le meilleur des meilleurs des meilleurs seigneurs maîtres sorciers de l’univers de warhammer, et il nous fait quoi, une merde digne de Merlin dans Kaamelott. Il a oublié sa dent de furet le piaf ?!!! En tout cas ça fait beaucoup rire les adversaires, qui eux ne se privent pas de lancer sorts et tous projectiles qui leur passent sous la main pour attendrir les démonettes de Slaanesh, le Duc du changement et les horreurs roses.
Bon quitte à passer pour des idiots en moins de 5 minutes, autant en profiter pour aller poutrer l’adversaire déstabiliser par ses propres gloussements (oui je fais beaucoup de référence à la série Kaamelott mais c’est tellement ça !). Les démons chargent tout ce qui bouge au début du second tour de jeu, piétons, cavaliers, eeet non, pas la baliste elfique puisqu’elle n’a pas bougé d’un pouce de pied !

Les cavaliers maraudeurs légers fuient face à la fureur du démon majeur de Tzeentch, ah ah ah les pleutres ! mais celui-ci se retrouve empêcher de les poursuivre par d’autres cavaliers maraudeurs mieux amurées. Les Tzaangors suivent leur maître au corps à corps. Les horreurs roses avec un changelin à leur tête vont titiller Archaon et sa bande. De l’autre côté, le Gardien des Secrets régarde les démonettes de Slaanesh qui ignorent les épéistes de Hoeth pour attaquer les gardes maritimes et les bêtes de Slaanesh lançant un assaut sur la garde phoenix. Pendant ce temps les hurleurs et le héraut de Tzeentch sur char font pleuvoir le feu du chaos sur la baliste et les épéistes elfiques.
Grosse baston, comme dab ! Le seul intérêt est le duel entre le changelin et Archaon. Le premier prend la forme du champion du chaos. Celui-ci bien que activant son épée énergétique est perturbé de se retrouver contre lui-même et fait seulement une touche à son adversaire. C’est ça monture qui ne se démonte pas et écrase sous ses sabots l’imposteur tel un pied de nez au champion. Fou de rage de s’être fait fauché sous le pied sa victoire, il tourne déjà ses pensées sur sa prochaine proie.

Et c’est le Duc du Changement. Au prise avec les maraudeurs le démon va se prendre une charge des cavaliers d’Archaon dans son flanc, ceux-ci ayant avant pris plaisir à faire fuir les horreurs roses. Cependant ils vont rester sur leur fin car leur champion veut la gloire pour lui seul et défi son adversaire. Cette fois-ci pas le temps au canasson de réitérer son fait d’arme. Archaon, plus vénère que jamais active de nouveau sa lame énergétique, puissance max, et tranche abondamment dans les chairs du piaf magique qui avait déjà pris quelques coups. La victoire est cette fois incontestable, Archaon, glousse de joie par son rire sardonique… Bon bah c’est bon Archaon ! N’en fait pas trop non plus ça en devient ridicule !

Pendant ce temps, entre les démons de Slaanesh et les elfes, c’est plutôt le statut co, comme depuis des siècles d’ailleurs. Mais le Gardien des Secrets a le secret pour se faufiler subrepticement le long de la table de jeu pour passer derrière les combats et aller chercher les piliers à casser.
Malheureusement, il n’en aura jamais le temps car à peine avons-nous terminé le second tour de jeu qu’il est déjà l’heure de ranger. Et oui, c’est le temps qui a limité notre partie finalement, mais sans entrer dans les conjectures, Archaon s’accorde tout de même la victoire. Il ne prendrait pas un peu le melon lui ?

Samedi prochain dernière séance de la saison !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire