Samedi 6 mai - Il était temps que cela reprenne !

Salut ! Le retour des vacances fut dur, très très dur ! Entre les absents, les prolongations des vacances pour certains, les week-ends prolongés mais aussi le déplacement en convention pour d'autres, nous manquions cruellement de présence au club ses dernières semaines. Mais tout ceci n'était que passager puisque ce samedi nous étions 7 joueurs présents pour 3 tables de jeu.
C'est repartie comme en 40' ! Ca ne veut rien dire, mais je trouvais que cela faisait une belle conclusion à mon introduction.

On commence par le match de Blood Bowl entre les Yapad'Lézards et les Sekmetbanletsonsal. Beaucoup de jeux de mots mais le match est important car les Hommes-Lézards peuvent terminer premiers, devant les skavens, s'ils gagnent par 8 Touch Down d'écart, sortent 5 momies sur civières font 3 fois le tour du terrain à cloche pied et consomment 25 L de Bugman chacun. Autant dire que les statistiques restent de la théorie et qu'un match de Blood Bowl c'est plutôt de la pratique.
 Et effectivement, les deux équipes sont déterminer à gagner mais aussi à en mettre plein la poire à leurs adversaires. Beaucoup de KO sur le terrain, 2 sorties pour les momies et un résultat final de 2 - 1 en faveur des Sekmetbanletsonsal, on termine ce tournoi de Blood Bowl par un beau match.
C'est ainsi que les skavens des Egoût Blood Bowl Club, entrainé par Matthieu, remporte la Ludix 2016 - 2017.

 La deuxième partie proposait une bataille pour notre campagne du Saga. Le clan du Phoenix qui avait décidé de rester au chaud chez lui pour cette saison c'est vu confronter à défendre ses terres contre l'Outremonde. Les forces monstrueuses doivent traverser une rivière gelée pour envahir les terres des oisillons.
Ayant que très peu connaissance de l'art de la stratégie, les premiers Oni à traverser la rivière se jettent sur les samouraïs ennemis. Les créatures furent échaudés par les pets enflammés du Shujenga Phoenix, pris en pleine poire. Le combat fut bref, les hatamotos réduisant leurs adversaires en fines tranches pour sushi.
Mais ce n'est que le début, d'autres Onis, Bakemono et yokaï mettent pied sur la rive opposée après avoir traverser prudemment la rivière gelée. Ils se font accueillir à coup de flèches et de lames bien aiguisées. Qui a dit que le clan du Phoenix étaient des tapettes, prompte à faire dans leurs frocs dès que les difficultés sont là ?
Obnubilé par la Shugenja Phoenix qui fait des ravages avec ses prouts magiques dans les rangs des Oni, ceux-ci viennent se plaindre personnellement du manque de tact qu'elle a à propos des nouveaux arrivant, à coup de gourdin, les bourrins. Cependant le bureau des plaintes étaient à côté et comme l'administration de l'Empire est très à cheval sur le respect des règles, les samourais leur expliquent très fermement leur mécontentement. On ne grille pas la file d'attente !
Avec toute cette histoire, il ne reste plus que le gobelin chaman et quelques bakemonos à mettre au courant. C'est avec une flamme nouvelle que le Daïmyo et sa garde personnelle fait place nette dans sa contrée en éliminant les derniers démons venus souiller la belle campagne. Sans conteste, victoire des oiseaux de feu.

 Pour finir, Dead Man's Head pour la troisième partie. Alors que les villageois fêtent en grande pompe la construction de leur nouvelle église à Cric Roc en plein milieu d'un samedi après-midi sous un soleil de plomb, ça chauffe dans la rue principale de la ville.
 Échaudé par plusieurs litres de bières et des coups tordus dans une partie de poker, deux gangs décident de régler leurs comptent devant le bar. Est-ce qu'ils ont penser à compter leurs balles avant de tirer dans tous les sens ? C'est juste que la diligence est en train de partir avec une cargaison d'armes, de munitions et de poudre !
 Les premiers morts tombent rapidement et pourtant devant le Marshall, les tontons flingueurs avoueront que les cadavres étaient déjà présent avant qu'ils ne débutent leurs échanges de balles.
 Ah Ah ! Mais qu'espère trouver se despérado en haut des escaliers ? Des munitions, une cow girl, une despé, un bon bain ou tout simplement un lit pour cuvé ?
Et non, un sniper qui s'occupait de ses copains tranquillement du haut de l'habitation ! Son compte fut réglé rapidement, à coup de colt 45.
Toujours proche du bar, ça tire dans tous les sens. Les cowboys trouvent refuge là où ils peuvent, derrière la diligence, au coin d'une maison, à couvert derrière les caisses de poudre noire. Et pendant ce temps Billy the Kid se fait enguirlander par son père. Heu.. vous croyez vraiment que c'est le moment pour ça !
 Attentez, j'aurai pas parlé de caisses de poudre noir moi ? Ah si, eh les gars faites pas les c... BOOM ! Les caisses viennent d'explosés, plusieurs personnes sont à terre. Dès que la poussière se dissipe, il n'y a plus qu'à faire le bilan. Les Pinkerton arrivent pour faire l'état des lieux.
 Il semblerait que cette explosion a touché beaucoup de monde, il y a même des corps qui ont volé sur les toits. Je sais qui est le coupable :  c'est Mickael Bay, monsieur More Explosion !
Par chance, la diligence est encore entière, imaginez un peu qu'elle est prise feu, cela aurait pu déclencher une série d'explosions. BOOOOOOOM ! N'imaginez plus, c'est fait ! Convoquez-moi le décorateur parce que là, le décor il a pris cher pour cette scène. On va être hors budget pour le film ! Ils sont où les acteurs !!! Comment ça des vraies balles pour rendre le film plus crédible ?!...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire