Samedi 25 mars la Saga des Troupiers

Salut,
Comme vous avez pu voir dans le titre, effectivement, la séance fut consacré au lancement de la Campagne Saga dans le club. Bon faut dire qu'on était que 5 joueurs ce samedi et que nous étions venu pour cela , du coup difficile de faire autre chose :))
Deux tables de jeu ont été dressés, les torii astucieusement placés et les bandes armées positionnées. Banzaïïïï !!!!

 La première bataille doit résoudre un conflit millénaire entre le clan du Dragon et celui de la Licorne. Effectivement, les Dragons refusent de partager leurs montagnes pour laisser paitre les chevaux sur les flancs des monts rocheux ! Absurde me direz-vous ! Est-ce que j'ai dit que tout était logique ? 
 Jouant le scénario "Terre Sacré" les bandes doivent contrôler le plus longtemps possible 3 terrains au centre du champ de bataille. Profitant de leur célérité, les Licornes se ruent sur les terrains. Les moines du dragons, pourtant les défenseurs, sont contraints d'attaquer pour gagner la bataille. Après le harcèlement de quelques Vierges de Bataille qui décochent quelques flèches, les moines virevoltent vers la colline.
Bien que le centre soit fortement menacé par l'assaut des moines, les samouraïs de la Licornes restent stoïques dans leur marais. Ayant reçu l'ordre de tenir leur terrain et de n'en bouger sous aucun prétexte, ceux-ci restent de marbre malgré les cris de leurs frères d'armes au centre du champ de bataille.
 Les forces du clan du Dragons se concentrent sur la colline. La mêlée est rude, à main nue contre des sabres, c'est pas gagné. Mais les moines utilisent toutes leurs techniques de combats pour mettre à bas leurs adversaires. Ils éliminent ensuite les harceleuses à coup de "Ka-meha-meha", les boules de feux surgissant de leurs bras et venant brûler leurs adversaires.
Après avoir nettoyer le centre, les Dragons ayant un gros retard en terme de possession stratégiques du terrain se tourne vers le marais pour bouter hors des pieds de leur montagnes les malotrus qui osent faire brouter leur canasson dans la fange. Après une bataille quelque peu salissante, les cavaliers de la Licorne sont indélogeables. Et aux cris de "C'est à moi... à moi !" les moines sont repoussés du marais épuisés.

Grâce à la prise des points stratégiques du champ de bataille, le Daïmyo de la Licorne remporte la victoire malgré des pertes 5 fois supérieur à leur adversaire. Mais ce n'est que le début d'une longue guerre, et la victoire d'un jour peut se transformer en défaite le lendemain. (Proverbe Shintô du Maitre du Temple Dragon qui recula le jour même !)

 La seconde bataille se déroula dans les premiers jours de déclaration officielle de la guerre entre les clans. Le froid n'avait pas encore quitter les terres au début du printemps qu'une armée du Lion se présenta à la frontière des terres de l'Araignée. Prétextant, l'Honneur, le clan du Lion ne pouvait supporter un instant de plus l’existence répugnante du clan de l'Araignée au sein de l'Empire d'Emeraude. C'est ainsi qu'au matin d'une journée glaciale, une force armée traversa un cours d'eau encore gelée pour attaquer une garnison adverse.
 Prévenu par des patrouilleurs, les samouraïs de l'Araignée allaient quand mettre un certain tempsà arrivé, c'est ainsi qu'au début de la bataille le Daïmyo de l'Araignée dû se débrouiller avec seulement une unité de samouraï, fraichement vêtu et quelques ashigarus. Heureusement que le conseilleur Shugenja fit quelques miracles.
 Les guerriers du Lion se concentrèrent sur la maison de paysan dans laquelle s'était barricadé les samouraïs de l'Araignée, mais c'est en vain qu'ils ne réussirent à les déloger. Pendant ce temps le Daïmyo du Lion garda ses cavaliers en réserve pour se ruer sur les renforts.
 Ceux-ci déboulèrent sur l'autre flanc du champ de bataille, bien trop loin pour que la cavalerie interviennent rapidement. Les renforts enfin sur place, le Daïmyo de l'Araignée lança enfin une contre-offensive. Les combattants du sombre clan repoussèrent sur les rives de la rivière gelée les ashigarus du Lion puis résistèrent à l'assaut de la charge de la cavalerie du Lion. Faisant son office maccabre, le Shugenja de l'Araignée mis un terme à la vie des derniers samouraïs du Lion.
 C'est ainsi que l'honorable Daïmyo du Lion se retrouva seul face à une force armée supérieure en nombre. Mais au lieu de se rendre, il fit honneur à ses ancêtres en se jettant dans la mêlée. Il élimina les 4 samouraïs de la garnison avant de finir embroché par les naginata des soheis. Il fut laissé pour mort. Le clan de l'Araignée s'arrogea ainsi une victoire sans contestation et envoya un message claquant envers quiconque menacerait leur clan.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire