Samedi 11 mars

Salut. Pour cette séance, les personnes sont arrivées au compte goutte. Alors que nous avons débuté à 4 joueurs, nous nous sommes retrouvés à 8 en fin d'après-midi. Du coup, nous avons fait deux tables de jeu de figurines puis une table jeu de plateau.
Comme Brice à eu l'occasion de venir ce samedi, il a put nous faire une mini-démo sur Warmachine avec pour adversaire Cédric en face, tandis que sur la seconde table de figurine, David gérait les parties Saga pour permettre aux joueurs de se lancer dans le bain pour la campagne.

 Un clan de méca et un clan de pirates se sont affronté sur la table de Warmachine. L'objectif était de prendre 2 points stratégiques sur la table de jeu ou de dégommer le Warcaster adverse.
 Les pirates ont rapidement pris position dans les bois pour se protéger les mécas adverses mais il est difficile de contenir une foule qui en veut à la technologie, surtout quand celle-ci attaque traitreusement ses amis sur les flancs.
 D'un côté comme de l'autre les Warcasters (qui sont les commandant de chaque armée) se cachent bien derrières leurs Warjacks (les robots qu'ils manipulent) faisant attention à que ce l'ennemi ne s'approche pas trop d'eux. Les pirates ont pourtant tenté une incursion entre les lignes ennemis mais se sont fait dégommer après avoir supprimer tous les soutiens adverses. C'est espèces de petites boules volantes aussi nuisible que des insectes.
 Un des méca s'en est pris au canon des pirates, fraichement sortie de leur bateau volant. Celui-ci a rapidement été mis en pièce (le canon bien entendu) mais les artilleurs avaient des ressources. A coup de boulet sur le crâne et d'un gros tampon dans l'arrière train, le méca est devenu fou et s'est auto-détruit.
 Au centre, alors que le Troll des Mers et le médecin de l'équipage font un massacre à distance avec leur armement à distance, les mécas parviennent à les engager au corps à corps tandis que le ferronnier méca en arrière plan recrache des méca tout neuf après avoir absorbé des débris de ses congénères sur le sol. Beurk, beurk et en plus c'est de la triche !
 Dans tout ce bazar, y a le soiffard du groupe qui en zigzaguant va te pêter de la machine à coup de tesson. La brute est tellement violente et balèze que les méca n'arrivent pas à le mettre hors combat. La technique de l'homme ivre est redoutable !
Il parvient même à se faufiler pour attaquer le Warcaster adverse. devant une telle ignominie (non les méca n'ont pas se sentiment, et pourtant), le Warcaster le balai du plat qu'une de ses trop nombreuses mains ou pattes criffus mettant fin à invraisemblable.
Par la suite, le gros Warjack des pirates déboulent comme une boule dans un jeu de quilles, explosant 3 méca d'un revers de son trident, il se retrouve face à 3 Warjacks de plus petite taille. Ceux-ci l'endommage sévèrement mais le coup fatal sera porté par le nain des pirates qui en voulant shooter un warjack méca explose son propre warjack à cause d'un projectile un peu trop perforant. Le Davis John des pirates est consterné par la bêtise du nain qui a vraiment un complexe de nainfériorité. Faut dire aussi que s'appeler Nainpoléon, fallait s'en douté !
Bref, les pirates fuient la baston laissant le nain avec les méca, bien fait pour lui !

 Sur la table de Saga Samourai, une première partie a vu un affrontement entre les cavaliers Licorne de Loïc et les samourais Grue de David.
 Il semble que la défense Grue ait été assez redoutable avec leurs longs yaris face à la cavalerie. Le Daïmyo Grue n'ayant cure de faire face seul à une unité intacte de samourais montés.
 Le combat se termina en un duel entre Daïmyo, et à ce jeu là, le clan de la Grue est redoutable.
 Une seconde bataille eu lieu après sur le même terrain mais cette fois-ci les Licornes engageant les ninjas du clan Scorpion, contrôlés par Siméon. Il semble que les étoiles empoisonnés des ninjas aient fait un carnage chez l'adversaire. Sale journée pour la cavalerie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire