Samedi 28 janvier

Bonjour,
Ce samedi, au vu du nombre de présent, seulement 4 d'entre-nous ont pu venir, nous nous sommes contentés d'une partie sur Bolt Action. En plus comme nous n'avions qu'une seule armée, nous avons supposé qu'une rébellion dans les rangs de la Wehrmacht avait eu lieu.

Pour ceux qui ne connaissent pas Bolt Action, il s'agit d'un jeu basé sur la Seconde Guerre Mondiale, d'où la présence des troupes allemandes, Wehrmacht étant le nom de l'armée allemande à ne pas confondre avec les forces nazis, ce qui n'est pas la même chose.
Mais passons sur ces considérations car le but de cette partie n'est pas de faire un cours de géo-politique historique mais de tester cette règle pour les 3 néophytes présent autour de la table.

 Donc après avoir répartie les figurines allemandes de Matthieu en deux camps, et fait de même entre nous, le scénario consistait pour l'équipe Matthieu et Cédric de s'infiltrer dans ce petit village pittoresque à la lande magnifique par un beau matin et de déloger les sécessionnistes retrancher dans des tranchées à l'autre bout du village. Pour l'équipe de David et Loïc, l'objectif était de stopper les sécessionnistes et de les empêcher de prendre l'un des points important de leur tranchée. Oui vous avez bien lu, chaque camp croit que l'autre est sécessionniste. Comme il a souvent été dit, c'est le vainqueur qui écrit l'histoire donc on verra en fin de partie qui est le vrai sécessionniste.
 Suite à une infiltration digne des ninjas, les troupes de Matthieu et Cédric se retrouvent face à une ligne défensive solide qu'ils commencent à pilloner avec leur char et mitrailler avec les véhicules légers. Il ne faut pas s'étonner que David et Loïc prennent les véhicules adverses pour cible. Ils se feront dézinguer, l'artillerie anti-char ayant été efficace en début de partie. Pour le char, c'est un panzerfaust qui bien placer à l'arrière du char fera sauter celui-ci, après qu'une des compagnies en défense sorte de leur trou à rat pour prendre position derrière les fougères. Ils intimideront l'ennemi à coup de "tirez pas, je suis qu'une fougère qui passe". Et bien ça marchera qu'à moitié. L'escouade ennemie qui collait à l'arrière train du char effectue un assaut sur leur position et seules 2, 3 figurines de la coalision Loïc - David s'en sortent péniblement.
De l'autre côté, la progression de la seconde escouade sous les ordres direct du commandement allemand progresse sans trop rencontrer de résistance. Le véhicule blindé et les murets protégeant pas mal les fantassins.
Ils effectueront un premier assaut sur la position qui échouera à cause des jets de dés de Cédric qui a retrouver toute sa malchance habituelle et qui permettra même un instant une rébellion au sein des fantassins qui tireront sur leur officier tyrannique qui les envoie à la mort. C'est d'ailleurs comme cela que les deux subalternes du commandement y laisseront leur peau. Un second assaut verra enfin la victoire des assaillants, mais c'est le commandant qui prend position dans la tranchée laissant ses troupes se faire pilonner devant les tranchés. Je vous le disais bien que c'était un tyran se commandant !
Donc finalement victoire des assaillants, le commandant Matthieu aurait affirmé que l'essentiel c'est la victoire et pas comment on l'obtient ! Et que les sécessionnistes n'ont eu que ce qu'ils méritent !

Semaine prochaine, malheureusement pas de séance pour cause de vacances scolaires. retour seulement le 25 février.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire