Samedi 11 juin

Contrairement à la semaine dernière ou nous nous étions retrouvés autour d'une seule table de jeu, cette fois-ci c'est 3 tables de jeu qui furent déployées : un match de Blood Bowl, une bataille sur Warhammer Battle et enfin le test d'un nouveau scénario pour Saga.

 Les Khemris et les Elfes noirs s'affrontaient cette fois-ci avec un ballon et pas avec des armes... enfin presque parce que les elfes noirs ont du mal à ranger leurs couteaux, hein les assassins !
 Il ne fallut donc pas s'étonner qu'en 1° mi-temps quelques Khemris se retrouvèrent à l'infirmerie du stade. Le médecin débordé s'étonna tout de même de l'importance des dégâts subis par ses patient, certains n'avaient plus de peau voir même plus de système sanguin et nerveux ! Il fut difficile de lui faire comprendre qu'il s’agissait de mort-vivants... Il en devint à moitié fou, le pauvre !
 Sur le terrain, les elfes noirs profitèrent de la défense Khemri qui ne tenait plus qu'à une bandelette pour la briser et aller marquer leur Touch Down.
 La 2° mi-temps reprit avec une extrême violence mais cette fois-ci à l'avantage de l'équipe Khemri qui sortirent pas mal de joueurs elfes hors du terrain, bon ils y laissèrent quelques os mais le Nécro est là pour tout réparer.
C'est ainsi qu'ils réussirent à empêcher les elfes de toucher le ballon, le gardant jalousement en fond de terrain afin de marquer au bon moment leur Touch Down et empêcher ainsi les joueurs elfes sur le banc de revenir sur le terrain. Cette stratégie prudente sera payante puisqu'elle permettra à l'équipe Khemri d'égaliser en fin de match et interdisant à leur adversaire d'en mettre un autre.

 Sur Warhammer, nous retrouvons les Khemris qui font face à un autre adversaire, les Skavens. Décidé à changer un peu de tactique, les Rois des Tombes ont formé des packs de squelettes soutenu par un Nécrosphinx, des Ushabtis et une unité de chars. En face, l'armée Skaven est plus traditionnelle si l'on peut dire, masse de rats de tout poil, soutenu par leur artillerie dévastatrice et un monstre, cette fois-ci un creuset de la peste.
 Les chars Khemris se lancent à l'assaut des petites bêtes poilus, malheureusement pour les squelettes, l'impact n'est pas assez puissant, les roues s'embourbent dans la fourrure skavens et les conducteurs sont submergés par leurs adversaires. Est-ce que les Khemris auraient acheter des chars à friction et auraient oublier de faire une marche arrière avant de s'élancer à l'assaut pour exploser les rats comme des quilles ?
 Au centre, les hordes squelettiques ne comprennent pas les ordres qu'ils reçoivent et avancent tranquillement alors qu'ils "voient" le Nécrosphinx et les Ushabtis charger les boules de poils (oui je commence à manquer de synonymes pour les skavens, du coup j'utilise des termes kawaii, pardon des termes mignons, pour autant cela reste des sales bêtes !)
Après s'être rapidement débarrasser des gêneurs, les skavens se lancent eux aussi à l'assaut de leurs adversaires, près à ronger l'ost Khermi, à moins que ce ne soit l'os Khemri ! (Rahhh, Laurent, sort de moi!) Ils en vient de tous les côtés, même dans le dos des squelettes grâce aux foreuses. C'est une véritable boucherie, enfin osserie ! Même les sorciers Khemris y mettent du leurs en invoquant portail warp et explosion magique tellement ils ont des difficultés à contrôler les vents de la mort. Un coup de Nagash ça ! Oui c'est toujours de sa faute, faut bien un coupable non, lui et Archaon font la paire !

Le mot de la fin à Sarkotep, le vaincu du jour :
- Rater ses charges avec ses hordes, check
- Réussir les charges avec les unités de soutient pour se les faire raser dans le tour, check
- Se faire one-shoter ses chars après l’impact de charge pathétique et ne pas répliquer derrière, check
- Oublier les tests de Peur, check
- Utiliser les stats des guerriers squelettes sur la horde de Gardiens des tombes, check
- Réussir 2 fiascos consécutifs envoyant le hiérophante dans le warp et faisant perdre 2 niveaux de magie à l’autre magicien, check
- Oublier que les sorts sont comme même passer et donc ne pas en profiter de leur avantage, check.
- Ne rien prévoir alors qu’on sait qu’on va se faire charger dans le dos par la foreuse, check.
… et ne pas avoir de chance sur les lancer de dé (on le sait, ça fait plusieurs semaines qu’ils sont en panne de réussite), check

Cap sur le rayon cerveau ! On est des morts-vivants mais on les bouffe pas, les utiliser nous servira peut être plus que nos matières grises nécrosées !

PS pour les chaotiques : Vous savez, notre hiérophante qui se téléporte chez vous à chaque bataille que mon armée fait… vous n’êtes pas obliger de me le renvoyer à chaque fois ! Merci
 

 Enfin, sur la 3° table de jeu, nous avons effectué un nouveau test d'un scénario conçu par nos soins. Le but est de trouver une princesse cachée dans l'une des maisons et de la ramener dans le camp. Pour cette partie Gallois et Bretons font s'affronter pour le compte de la jouvencelle.
 Jouvencelle, jouvencelle ! Elle est plutôt poilue la jouvencelle ! Et oui sous la jupe c'est plutôt un ecclésiaste qui sert d'objectif, on n'a pas encore de figurine de demoiselle en détresse. Du coup comme il y a tromperie sur la marchandise, les gallois s'assurent du retour en boutique... sous bonne garde. Ils en ont gros !!!
Et les bretons dans tout ça. Ils ont encerclé leur adversaire avec leur cavalerie mais cela n'est peut-être pas suffisant, n'oubliez pas que les gallois en ont gros ! Vous trouverez un bon gros résumé du test dans la section du blog consacré au jeu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire