Samedi 14 mai - séance maison

Bonjour, exceptionnellement ce samedi certains d'entre-nous se sont retrouvés chez quelqu'un pour quelques parties : Dreadfleet, Warhammer et Saga Samouraï.

 Le matin (enfin vers 11h30, tout est relatif !) nous avons débuté une partie sur Dreadfleet, le jeu naval sur l'univers de Warhammer. L'objectif était simple, coulé le plus de bateaux adverses. Alors nous nous sommes employés à la tâche !
 Le poisson pourri skaven a été le premier à prendre l'eau avec une attaque combiné de Pupuce le dragon domestique des elfes puis une bordée en enfilade des balistes des oreilles pointus. Pour une fois que les skavens ne gagnent pas une partie sur wahammer !!!!
 Mais les hommes-rats ont rapidement été vengé par les nains du chaos. Après une plongée en apnée, ils lâchent le Kraken... mécanique et ses tentacules s'en prennent aux elfes. Devant cette menace, les elfes eurent le bon réflexe, ils jetèrent dans les tentacules de petites nippones qu'ils avaient capturés et s'enfuir rapidement devant tant d'atrocité...
 Le Hollandais volant de Davy Johns survole par tribord la bataille principale et décharge à pleine puissance ses canons sur le tank à vapeur nain qui ne fait pas un pli. Ayant creusé trop de trous dans la coquille métallique, le Hollandais volant coule le navire nain. De toute manière que peut bien faire des nains sur une mer d'eau. Ils s'en sortent mieux dans une mer de bière !
Finalement après seulement 2 tours de jeu, alors que les bateaux amiraux commencent tout juste à se lancer à l'abordage et après un duel de capitaines dont le seigneur vampire s'en sort vainqueur, le bateau arabien se fait couler par un rayon lumineux provenant de celui des Rois des Tombes alors qu'il venait en aide au navire sigmarite. Cette troisième perte cher les vivants plombe leur moral et met fin à la bataille abruptement.

 Dans l'après-midi, la première table de jeu proposait une bataille sur Saga Samouraï. Deux factions, le clan de la Mante et celui du Dragon s'affrontent pour sauver une princesse ou la capturée, selon le point de vue du camp choisit !
Les pirates de la Mante mettent rapidement la main sur la princesse et l'emporte vers leurs bateaux tout en tentant d'empêcher les samouraïs du Dragon d'approcher de leur précieuse captive.
Vous pourrez lire un résumé détaillé de la bataille est disponible dans la section Saga du blog.

 La seconde table était le lieu d'affrontement entre une force d'elfes sous le commandement de Malekith contre une force d'Ogres, ou plutôt un affrontement entre Malekith contre les Ogres en utilisant les règles d'End of Time.
 Alors que Malékith est "menacé" par les chevaucheurs de rhinox et les ventres-dur, il combat ses derniers du bras droit alors que du bras gauche il téléporte son chaudron de sang et ses harpies sur le flanc des Craches-plombs, histoire de les faire attendre.
 S'ennuyant toujours avec ses ennemis, il lâche les reines de Bibi son gentil dragon sur ses adversaires et va donner un coup de main à ses exécuteurs pour traverser les zones rocheuses et boisées en les transformant temporairement en spectres, histoire que le terrain ne gêne pas leur déplacement.
 Eh ! Malekith ! On a dit temporairement !!! Merci. Bon faut dire qu'il est pas mal occupé à gérer Bibi, autrement il défoncerait les adversaires en deux temps, trois mouvements. Faut pas non plus démoralisé l'adversaire, faut lui laisser croire qu'il a une chance, sinon c'est pas marrant.
Finalement, le Roi-Sorcier se met à bayer, montrant son ennui. Il décide alors d'en finir rapidement, il élimine les derniers obstacles d'un revers, le Seigneur de Guerre Ogre ne résiste pas plus d'un round, le faible ! "Bon maintenant, occupons-nous des tireurs sur la colline! Ah bah non, c'est pas la peine les Furies s'en sont chargées ! J'ai vraiment pris mon temps, moi ! Je ramollie ! Allez Bibi, alors retrouver les exécuteurs, il ont encore rien foutus ses feignants ! "

Victoire sans surprise de Malekith. Les Ogres qui n'avaient aucune chance se sont fait massacrer sans difficulté !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire