Samedi 7 novembre

Bonjour. Enfin c'est le retour au club... retour au club !? Mouais, ben y a qui fond du rab de vacances quand même... Mais c'est pas grave parc que finalement il y avait quand même 6 joueurs ce samedi dont deux nouveaux, pas mal non ?

Pour ce résumé de ce week-end je laisse la place à David puisque je n'étais pas là :p



Rhalalala, encore un énième conflit entre Siméelfus le Tricheur et Matshnik l’Avide résonne sur le Vieux Monde et sa commence toujours à peu près pareille, Siméelfus installe son mégaphone sur une colline devant la tour industrielle de fabrication de machine de tunnel de Matshnik et se met copieusement à insulter le rat. Le mégaphone de Matshnik étant déjà préparé du haut de la tour se met à insulter l’elfe noir à son tour… C’est pas mal grossier quand même ! Voyons le côté positif c’est un début de dialogue. L’elfe noir poursuit le dialogue en montrant son jeu de jambe.
Et puis se qui dû arriver arriva, les deux armées se dressèrent l’une en fasse de l’autre. Sous le flot d’impolitesse de leur général respectif, les armées croisèrent le fer. Mais l’elfe noir était sur le terrain de l’usine de Matsnhik et l’inévitable se réalisa, plusieurs rats ogres sortirent derrière les lignes de Siméelfus et rasèrent son armé.
Dans de dernière médisance, Siméelfus rangea son mégaphone satisfait de sa joute verbale avec l’ingénieur skaven et rentra chez lui… Oubliant son armé en train de se faire massacrer. Après tout ils remettront sûrement la même chose la semaine prochaine. Qui aime bien châtie bien !

Récit de Sarkothep le fléau de passage en ballade sur son char khemri.

Rome année 55 ap JCVD grand spécialiste du combat, le tyran bienaimé Davidus pris place dans la tribune du Colisée. Il fait très chaud ce jour-là, le tyran s’exclama «  Journée piscine ! » mais on l'informe que le Colisée n’est pas pourvu de telle équipement. Après avoir fouetté et jeté aux lions les ingénieurs, on s’ennuya ferme. Bon bah combat de gladiateur… Ok!
Les gladiateurs rentrèrent sous les acclamations du public, ce sont trois nouvelles teams de jeunes entraineurs. Dans un premier temps, l’ensemble des participants se jaugent, s’observent puis entament quelques passes bien sympathique pour les yeux des spectateurs confortablement installés en tribune officielle.
L’après-midi se passa sous de beaux combats spectaculaires mais très très peu sanglant. Puis quatre heure arriva et le ventre du dictateur glouglouta, c’était l’heure du goûter. Il exigea d’accélérer les choses. Les gladiateurs se soumettant à la volonté de leur idole en finir avec les politesses, un combat féroce reprit, sans pitié, un brouillard de sang, une ode aux dieux cruels. Ça tatane sec !
La team Thomaüs perdit rapidement l’ensemble de ses compétiteurs, puis sous les coups incessant de la team Téoüs les gladiateurs de l’équipe Valentinus tombèrent, laissant la victoire à son adversaire. Le despote était réjouie de ce très bon après-midi, le principal fut donc sauvé !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire