Samedi 13 décembre

Je ne sais pas si c'est à cause du Teaser de Star Wars qu'un regain d'intérêt à eu lieu sur cet univers, mais cela faisait bien longtemps que les figurines de Jedi et de Sith n'étaient pas sortie des cartons. Ce samedi donc, les joueurs ont fait un scénario pendant la période de la Guerre des Clones.
Pendant ce temps certains joueurs continuaient leurs peintures débutées la semaine précédente.

Sur la planète Hoth, les forces Séparatistes ont installé une prison dans laquelle ils ont enfermé le commandant en chef des Wookies. Du coup, les un détachement de clones emmené par Mace Windu et quelques apprentis (ou abrutis diront certains) va tenter de le désincarcéré de trouperduland. 
L'assaut est lancé Samuel L. Jackson, heu non par Windu, désolé ! Seul à la porte sud du bastion, il tente d'attiré l'ennemi vers l'extérieur en se la pétant grave histoire de le prendre en grippe; dans un sens c'est Samuel L. Jackson, il peut se le permettre je le rappelle !
Apparemment, les robots des séparatistes ont perdu leur clim car pas un seul n'ose mettre un doigt de pied ferreux et huilé dehors, seul Dark Maul, d'humeur toujours aussi glacial attaque le Wing Dudum. Maul plante un bon coup de sabre laser dans les entrecôtes mais c'est Windu qui se fait un bon steak tartare, tout juste sortie du congélo, de son adversaire.
De l'autre côté, à l'entrée Nord, les forces de l'Ordre combattent quelques métaleux qui sont rapidement bon pour mettre dans de Vieilles Charrues de ferrailleurs. Quoi, l'allégorie n'est pas belle !
Et pendant ce temps, le gros chien-chien fait coucouche dans la niniche ! Ses gardes du corps, bien qu'elles manient le sabre aussi bien que heu... vous m'aurez compris, se retrouvent rapidement dépourvues lorsque Mace Samuel L. Windu Jackson débarque dans la base, le crâne dégarni sans une goutte de sueur. Telles des groupies, les l'assaillent pour demander des autographes qu'il s'empressent de saigné à la pointe de son sabre (laser of course) avant de partir dans son vaisseau limousine. Mais n'a-t-il point oublier quelque chose ?

Après cette aventure haute en couleur, heu... très blanche surtout, je dois reconnaitre que du coup la transition est pourrite.
Donc je disais, après cette aventure haute en couleur, voici le final coloré d'une séance de peinture réussi. Le cavalier bretonnien de la semaine dernière a enfin trouvé son canasson aux bonnes couleurs !

 La semaine prochaine sera la dernière séance de l'année avant de se retrouver 3 semaines plus tard en 2015.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire