Samedi 9 mars

Période de vacances oblige, nous ne fûmes que 3 joueurs présents lors de cette séance. Ce ne fut pas grave car nous nous sommes éclaté comme des fous autour d'une partie de Warhammer Battle en 1500 pts. Du coup, comme il n'y a eu qu'une seule partie, je vais faire profiter les absents en faisant un long résumé.

Après l’installation du terrain par les soins de Cédric et de Brice, celui-ci mis en place ses Hordes du Chaos, David posa ses unités de Roi des Tombes et Cédric aligna ses Nippons.
 
Avant même que la bataille ne débute, le général chaotique lance ses maraudeurs en éclaireurs en les positionnant devant la batterie d'artillerie des nippons histoire de bien embêter son adversaire. L'objectif est bien sûr de couvrir l'avancée de la cavalerie lourde. Les maraudeurs en profites quand même pour infliger des dégâts aux servants avec leur lancé de hachettes.
Le canon répliqua quand même à la mitraille en ne faisant aucune perte, ssoit la poudre etait encore trop humide soit les artilleurs visent comme des tanches ! Perso, je pense pour la deuxième réponse. Bref, ce sont les archers nippons d'à côté qui font quelques dégâts mais les Maraudeurs massacre les servants et entre dans la ligne de défense nippone. Ils feront tournés en bourrique le général Nippon resté dernière avec son unité de cavalerie lourde.
Dans l'autre confrontation, les chaotique ont avancé plein pot, je ne sais pas ce qu'ils ont pris juste avant la bataille mais ça assure. Devant la menace du Géant et du Prince Démon, le Seigneur Liche lance sa première unité de char, le temps de redéployé l'autre unité qui faisait face aux nippons bien occupé par quelques maudits maraudeurs.

Malheureusement pour les morts-vivants, son unité de char se fait désosser avec l'arrivée des guerriers du chaos bien que le Géant chaotique a pris cher (non ! pas la chanteuse ! je vous vois déjà venir là). En poursuivant leur mouvement destructeur, les forces chaotiques prennent de flanc une unité d'archer même si les serpents sifflant et crachant tentent de faire mordre la poussière au Prince et au Géant.
La deuxième unité de char arrive enfin en renfort, mais que dire de l'armée chaotique si ce n'est un véritable rouleau compresseur qui écrase tout sur son passage. Les chars, les serpents, les archers squelettes, tout y passe, il ne reste plus qu'une montagne d'os sur le champ de bataille, et là y a du cheval sans l'ombre d'un doute dans toute cette salade d'ossement craquant et croustillant.
Mais que sont devenu nos p'tits nippons, et bien ils subissent une charge féroce de la cavalerie lourde chaotique qui a préféré attaquer les faibles archers ashigarus aux vaillants samouraïs. Trop facile pense-t-il !

Un rapide retour du côté des morts-vivants pour assister au duel entre Sarkotep I°, Seigneur du Fléau et le Prince Démon. Bah victoire du Prince incontestablement. Pendant ce temps le Géant tombait en agonisant suite aux pouvoirs mystiques de l'Arche des morts.
Ah ! Ah ! Et oui, vous ne rêvez pas, les cavaliers du chaos sont bien en fuite, la ligne nippone a bien tenu. Les 21 ashigarus ont réussi cet exploit que vous ne reverrez pas de sitôt. Les samouraïs n'auront même pas le temps de prendre l'ennemi sur son flanc et vexés de manquer un tel combat, qu'ils poursuivront la cavalerie ennemi avec le sorcier du feu qui tentera vainement de les blesser à distance avec des boules de feu. 

En fin de partie, le colosse de marbre des morts-vivants a réussi à atteindre le Général nippon et sa garde au corps à corps, le soutien des ashigarus aura été salutaire pour leur seigneur.
La bataille se termine par l'ouverture de l'Arche d'Alliance. Comme dans le film d'Indiana Jones, les âmes enfermées à l'intérieur attaquent les forces chaotiques et beaucoup d'entre-elles se font enfermer dedans.
Au final, l'armée du Seigneur Liche a été quasiment détruite, les forces nippones sont plutôt encore fraiche comme les samouraïs qui n'ont strictement rien fait. Les forces chaotiques, elles finissent sur les rotules en ayant attaquer en même temps sur les deux fronts.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire